OBJECTIFS DE LA FORMATION

Depuis le 1er janvier 2019, les CSE doivent désigner un référent chargé d’orienter, d’informer et d’accompagner les salariés en matière de lutte contre le harcèlement sexuel et les agissements sexistes. Ce programme de formation vise à enrichir les compétences de ces référents pour qu’ils puissent assurer pleinement cette nouvelle fonction.
Le programme comporte 6 modules répartis sur une journée.

[pane title= »Objectifs pédagogiques et contenu des modules » background_image= » »]

Une journée de formation pour développer vos connaissances concernant la législation sociale en matière de harcèlement sexuel et agissements sexistes.

S’approprier le rôle de référent vis-à-vis des salariés et l’interface avec les autres élus et la direction de l’entreprise

Devenir un acteur reconnu de la prévention en entreprise

1. INTRODUCTION

  • Accueil
  • Présentation des objectifs de la formation
  • Le plan de la journée

2. LES ENJEUX

  • Notions indispensables à une bonne prise en compte de la mission de référent
  • Les obligations légales relatives à la protection de l’intégrité et de la santé des salariés
  • Maîtriser les définitions et le périmètre du harcèlement sexuel
  • Légitimer le dialogue dans l’entreprise pour favoriser la prévention des agissements

3. LES MOYENS ET ATTRIBUTIONS DU REFERENT

  • La mission du CSE pour la prévention des RPS et violences au travail
  • Les échanges avec les salariés : informer et écouter
  • Les spécifictés de la lutte contre le harcèlement sexuel et les agissents sexistes

4. LA PREVENTION DES RISQUES

  • Définir un mode opératoire
  • Développer la compétence d’acteur de la prévention
  • Détecter les situations à risques et les moyens de prévention
  • Identifier les différents acteurs

5. LES SITUATIONS D’URGENCE ET GESTION DE CRISE

  • Savoir gérer les différentes relations et situations d’urgence
  • Intégrer les procédures des droits d’alerte et de retrait ainsi que les recurs contentieux
  • Savoir communiquer en cas situation d’urgence et de gestion de crise
  • Le respect de la confidentialité

6. BILAN DE LA JOURNEE